Rechercher



Depuis quelques années, de plus en plus de personnes ont recours à la médecine alternative pour se soigner. L’un des domaines de ces sciences les plus sollicités est la thérapie quantique. Elle utilise les ondes dites scalaires pour prévenir les maladies, rétablir le confort et le mieux-être. Si vous souhaitez suivre cette thérapie, l’idéal serait de comprendre son fonctionnement et ses secrets avant d’entamer le traitement. Découvrez dans cet article la relation entre la technologie quantique, les ondes Tesla et la médecine.


Définitions

La théorie quantique explique les liens existants entre la nature, le comportement de la matière et l’énergie subatomique et atomique.

En effet, chacun des éléments qui composent notre corps et qui nous entourent dégage une certaine énergie. Elle est appelée ici « énergie quantique ». Autrement dit, même nos pensées et nos sentiments sont des énergies quantiques.

Nous émettons et recevons donc constamment des ondes électromagnétiques. Celles-ci se manifestent par des biochamps qui rayonnent tout autour de notre corps. Ainsi, en cas de choc émotionnel, de stress ou de tout problème, le corps réagit différemment. Il agit en activant ou en désactivant les circuits de biochamps qui rayonnent tout autour de notre corps.

D’un autre côté, les ondes scalaires quant à elles sont des ondes de forme spirale. Elles sont de nature électrique et sont produites par des antennes sphériques spécifiques comme la terre et le soleil. Elles n’ont pas de direction de propagation. Elles portent de nombreuses particules et sont présentes en quantité importante dans notre environnement.

Ces ondes favoriseraient le bien-être et serviraient à guérir les maux. C’est d’ailleurs pour cela que de nombreux médecins s’intéressent à elles. Elles sont invisibles et ne peuvent pas être détectées par des machines. Malgré cela, Nikola Tesla, un physicien des années 1900, a réussi à prouver leur existence grâce à des expériences.


Les recherches de Nikola Tesla

On ne peut aborder les ondes dites scalaires sans faire intervenir les recherches de Nikola Tesla.

Nikola Tesla, qui est-ce vraiment ?

En fait, Nikola Tesla est l’un des plus grands ingénieurs en électricité, en mécanique et en physique dans les années 1900. Il est l’inventeur du moteur électrique et de plus de 300 brevets. Parmi ceux-ci figurent les ondes dites scalaires. Il fut le tout premier à mettre en évidence l’existence de ces ondes par une expérimentation.

Quelles sont les recherches de Nikola Tesla sur les ondes scalaires ?

En 1920, Nikola Tesla a essayé de transmettre la puissance électrique, mais pas avec un câble comme il en avait l’habitude. Cette fois-ci, il l’a fait en utilisant l’atmosphère terrestre. Non seulement cette transmission a réussi, mais elle a également été possible sur une longue distance. Pendant ce transfert sans fil, la puissance électrique n’a connu aucune perte d’énergie malgré les différents obstacles qu’elle traversait. Cette expérience lui a permis de déduire que quelque chose était à la base de ce transfert : ce sont les ondes scalaires encore appelées ondes Tesla.

Quelles sont les propriétés de ces ondes ?

Les ondes scalaires traversent rapidement et facilement les matières, car elles ne vibrent pas et leur longueur d’onde est infinie. Elles ne peuvent donc être absorbées par les matières. Elles pénètrent entre les atomes jusqu’à entrer en contact avec leur noyau.

Ces ondes se déplacent plus vite que la vitesse de la lumière. Elles sont à la fois hyperspatiales et supraluminales. Elles se propagent dans les airs et peuvent transmettre de l’énergie à distance.

Tesla disait même qu’il pouvait, grâce à cette énergie, alimenter un bateau en mer à distance sans avoir besoin d’aucune autre source d’énergie. Il lui suffirait de recevoir un faisceau d’ondes scalaires.

Les ondes Tesla : fonctionnement sur le corps humain, et intérêts pour les médecines alternatives


Depuis quelques années, les chercheurs des médecines alternatives s’intéressent aux ondes Tesla. Celles-ci seraient même considérées comme la médecine de demain.

En effet, les scientifiques ont prouvé que ces ondes invisibles seraient indispensables pour que la respiration soit effective. Sans elles, il n’y aurait aucune vie. À titre d’expérience, des lapins ont été placés dans des cages de plombs. Ces derniers étaient épais de telle sorte qu’ils ne laissaient pas passer les ondes. Huit jours (8 j) après, ces lapins sont morts de ce que l’on pourrait appeler une faim cosmique.

Certains chercheurs de l’université du Pirée affirment que 50 % de nos besoins proviennent des aliments et de l’eau que nous consommons. Les 50 % restants proviendraient de la lumière cosmique touchant la terre. C’est d’ailleurs pour cela que certains sages hindouistes arrivent à se passer de la nourriture. Ils ne se contentent que de l’air, de l’eau et de la lumière pour vivre.

Aussi, les ondes Tesla sont partout dans l’air. Elles proviennent :

  • Des étoiles ;

  • De la terre ;

  • Des êtres vivants ; etc.

Elles nourrissent tout être vivant en faisant osciller les ADN des cellules, les métaux et les protéines qui sont en lui. De ce fait, elles pourraient être assimilables à de l’énergie, et par conséquent, elles pourraient être un moyen de thérapie.

Aujourd’hui, ces ondes sont un puissant atout de plus pour guérir certains maux. Ils sont efficaces pour prévenir de nombreuses maladies, pour favoriser le bien-être et pour traiter des maladies dégénératives. Cette discipline est rangée dans la classe des médecines informationnelles ou vibratoires.


les Correcteurs d’état fonctionnel (CEF) : fonctionnement et intérêt pour la santé et champs d’interventions

La médecine informationnelle est une branche de la médecine alternative. Elle renvoie à une toute nouvelle compréhension des processus de guérison de l’homme.

Cette orientation de la science affirme que des vertus médicinales issues de l’environnement peuvent se transmettre à l’organisme par des vibrations, et ce, en utilisant des informations enregistrées sur un petit support magnétique appelé « Correcteur d’État Fonctionnel (CEF) ».

Le CEF est un dispositif quantique composé de petites plaques de résine ferromagnétiques. Celles-ci, informées de certains éléments minéraux et végétaux, émettent des ondes Tesla qui disposent de nombreuses vertus, notamment celles de guérison.

Une fois en contact d’une personne, le CEF détecte de façon instantanée les vibrations anormales chez cette personne. Ainsi, elle déclenche automatiquement une réaction pour aider l’organisme à revenir à la normale. Cet appareil est capable de transformer les énergies usagées, "parasite" ou néfastes présente en un être humain (wifi, micro-ondes, électricité des appareils, etc.) en onde bénéfique. De même, il peut nettoyer l’organisme de l’énergie stagnante qui est à l’origine de son inconfort.

Grâce aux informations que le CEF contient, il protège des influences psychoénergétiques négatives. Il élimine également les effets nuisibles des agents pathogènes sur l’organisme.

Les correcteurs d’état fonctionnel peuvent être utilisés sur toutes personnes, quels que soient le sexe et l’âge, en toute sécurité. Il n'y a aucun risque de nuisance : soit ils sont bénéfiques, soit neutres.Leur utilisation est très simple, ils sont principalement utilisés pour informer l'eau avant de la boire, ou sont portés sur soi dans une poche, par exemple. Cela leur permet de renforcer leurs effets individuels en créant un puissant vortex énergétique.

En résumé, les ondes Tesla puisent leur essence dans le champ de la physique quantique. Celles-ci sont bénéfiques, car elles présentent de nombreuses vertus pour l’organisme. Elles interviennent dans la thérapie fréquentielle par l’application de correcteurs d’état fonctionnel, qui serviraient à guérir de nombreux maux.


Comment fonctionne l’EMDR et quel accompagnement offre cette thérapie brève ?

L'EMDR est une des principales thérapies émergentes ces dernières années. Elle est particulièrement performante pour traiter les troubles post-traumatiques, les pensées limitantes et de nombreux troubles. Elle est basée sur la stimulation sensorielle. Par le passé, elle a contribué à améliorer le quotidien de nombreux rescapés. Elle est d'ailleurs reconnue par de nombreuses institutions internationales. Comment fonctionne réellement cette thérapie et quels en sont les bienfaits ? Retrouvez toutes les informations pertinentes dans ce billet.


L’EMDR : de quoi s’agit-il ?

L'EMDR (Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements des Yeux) est une thérapie développée par Francine Shapiro née en 1949. Vers l'âge de 30 ans, elle apprends qu'elle souffre d'un cancer. Elle observe l'influence du stress sur l'évolution de la maladie et c'est à ce moment là qu'elle porte son attention sur le lien du corps et de l'esprit.

En 1987 Francine Shapiro fit une découverte étonnante : « L’idée de l’EMDR a germé un après-midi ensoleillé. En pensant alors délibérément à différentes pensées perturbantes, et à des souvenirs difficiles, je me suis rendue compte qu'en bougeant les yeux, ces pensées disparaissaient, et également que les souvenirs perdaient de leur charge émotionnelle»

Elle essaie de reproduire le processus avec environ 70 personnes : des amis, des étudiants. Puis, elle décide d'en faire le sujet de sa thèse : « la désensibilisation du traumatisme par les mouvements oculaires ». Elle constate que les sujets perdent la plus grande partie de leur vécu de stress, transformant leur vécu de manière de plus en plus positive, et de surcroît, que les effets sont durables après plusieurs mois.

Après des centaines de cas clinique, Francine Shapiro écrit que « si la procédure était effectuée correctement, il y avait simultanément une désensibilisation et une restructuration cognitive des souvenirs traités, et du sens donné à l’expérience ».


Fonctionnement de l’EMDR

L'EMDR procède par stimulation bilatérale. Il peut s’agir de mouvements oculaires rapides, d’un mouvement alterné par tapotement alterné des mains, il peut aussi être question d'utiliser de la musique bilatérale.

Avant de procéder à la stimulation bilatérale, le thérapeute propose au patient de laisser remonter les émotions et les sensations liées à la cible. L’intéressé peut être amené à revivre à nouveau l’émotion du traumatisme.

La stimulation bilatérale permet de restructurer l’information à la base du traumatisme dans le cortex, car si nos souvenirs ne sont pas traités par celui-ci, ils stagnent alors dans la partie du cerveau limbique, siège des émotions. C’est à ce moment que les symptômes des troubles post-traumatiques apparaissent.

La stimulation est faite de façon répétée lors d’une séance. Au fur et à mesure que vous progressez, la charge émotionnelle liée au souvenir douloureux diminue jusqu’à s’estomper totalement. C’est donc ainsi que cette thérapie permet aux patients de reprendre le contrôle, sur leurs émotions et de reprogrammer leurs pensées limitantes, permettant ainsi d'améliorer leur qualité de vie au quotidien.


l’EMDR, une thérapie reconnue

Cette thérapie est recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM). Elle est aussi recommandée par la Haute Autorité de Santé.


Les différents maux que peut traiter efficacement l'EMDR

La thérapie de l’EMDR permet de venir à bout d’un certain nombre de troubles tels que :

- diminuer l’anxiété,

- surmonter les phobies,

- diminuer les douleurs chroniques,

- reprogrammer ses croyances limitantes,

- modifier des comportements inadaptés,

- traiter les troubles post-traumatiques,

- accompagner les évènements douloureux tels que les deuils ou la maladie.

Les phobies

Grâce à la thérapie de l’EMDR, vous pourrez vaincre vos phobies. Avez-vous peur de l’avion, des orages ou de certains animaux ? Avez-vous peur que des statues commencent à se mouvoir (agalmatorémaphobie) ? Avez-vous peur de vomir (émétophobie) ?

Quelle que soit votre phobie, sachez qu’elle peut vous rendre la vie difficile. En effet, vous pouvez développer une grande anxiété inexpliquée, faire des crises de panique, etc... l'EMDR est l’une des thérapies les plus performantes pour vous accompagner.

Les troubles de stress post-traumatique

Les troubles de stress post-traumatique naissent à partir d’un choc. Lorsque cela survient, le cerveau reste bloqué sur la cause. Tout cela se passe sans que la victime en soit réellement consciente. Plusieurs évènements peuvent en être liés et amplifier le trouble.

Il peut s’agir d’un deuil ou une agression, qu’elle soit sexuelle, physique ou psychologique. Ces blessures émotionnelles peuvent naître à la suite d’un attentat, un divorce, un accident, une guerre, etc.

Au fil du temps, l’individu commence à avoir des raisonnements illogiques ou des comportements inadaptés (agitation, violence...). Cela peut également se manifester par une sensation de dépression, l’isolement, des crises d’angoisse, des troubles du comportement alimentaire.

De nombreuses études scientifiques ont pu démontrer que cette thérapie est efficace pour diminuer les symptômes chez les personnes ayant un vécu traumatique, notamment dans le cas de deuils traumatiques. Cette thérapie est aussi très efficace pour réduire l’anxiété et la dépression.

La réduction des douleurs chroniques

L’EMDR est efficace pour traiter une douleur chronique. En effet, elle améliore la manière dont le patient peut percevoir et se rappeler sa douleur. Pour y parvenir, la thérapie va améliorer les émotions et les pensées limitantes chez le sujet, et va par ailleurs stimuler la sécrétion des morphines naturelles qui agissent comme des antidouleurs.



Dans l’histoire de l’humanité, l’hypnose est retracée depuis l’antiquité.

L’hypnose pratiquée de nos jours a débuté avec Franz-Anton Mesmer qui en est un pionnier, avec son magnétisme animal. Au fil du temps, cette discipline a connu de profondes mutations et s’est développée sous plusieurs formes. L’hypnose est un outil d’accompagnement dont les applications sont très étendues. Découvrez en quoi certaines approches pourraient accompagner votre développement personnel.

L’hypnose directe

L’hypnose directe, c’est à dire l’hypnose par suggestion directe représente la première méthode d’hypnose. Cette méthode a été découverte dans les années 1760 par Franz-Anton Mesmer. Elle fut l’une des méthodes sur lesquelles Sigmund Freud a établi sa théorie sur l’inconscient.

En effet, cette thérapie se base sur des instructions directives explicitement données au sujet et qui s’apparentent à des ordres. Avec un vocabulaire autoritaire et une voix aussi monotone que rythmée, le thérapeute accélère l’adhésion de son client. Elle se révèle efficace dans certaines applications comme pour modifier une information dans l’inconscient de l’individu.


En outre, les thérapies par hypnose directes peuvent s’adapter à plusieurs patients. Cependant, certains individus plus ou moins sensibles que d’autres ont besoin de plus de temps pour l’induction. Il faut également noter que le patient doit nécessairement être en confiance pour bénéficier d’une bonne thérapie. Raison pour laquelle la méthode de l’hypnose directe se trouve généralement trop intrusive.

L’hypnose Ericksonnienne

Développée vers 1930 par Milton Erickson, l’hypnose Ericksonnienne a révolutionné l’hypnose traditionnelle. Elle représente la part la plus influente des diverses techniques d’hypnose thérapeutique. Caractérisée par une approche souple indirecte et non dirigiste, l’hypnose ericksonnienne a donné naissance à plusieurs courants psychothérapeutiques modernes. Parmi les plus connus :

  • La thérapie familiale ;

  • La programmation neuro-linguistique (PNL) ;

  • La thérapie brève.

La méthode de l’hypnose Ericksonnienne se base sur le principe que l’individu possède en lui les ressources nécessaires pour surmonter toutes les situations. À cet effet, le thérapeute travaille sur la coopération entre le conscient et l’inconscient de son patient afin que ces deux acteurs coopèrent pour trouver une solution adéquate. L’hypnothérapeute fait preuve d’empathie et utilise la suggestion hypnotique indirecte (anecdotes, métaphores…). Dans ce processus, c’est le patient qui devient acteur de sa guérison. C’est une technique d’hypnose très respectueuse du client.

Cette technique est préconisée pour guérir les troubles obsessionnels, des problèmes de dépendances, les angoisses, et de nombreux autres maux. Elle est également efficace pour la gestion de la douleur, notamment les douleurs chroniques.

L’hypnose Ericksonnienne a connu des transformations dont s’est enrichie la nouvelle hypnose.

La Nouvelle Hypnose

Milton Erickson est considéré comme le pionnier de l’hypnose mais après lui est venu Daniel Araoz, cèlèbre sexologue et hypnothérapeute qui créa la nouvelle hypnose en 1979. C’est une version plus évoluée de l’hypnose Ericksonienne, elle oeuvre plus largement, notamment dans le domaine du Développement Personnel. Cependant, elle se distingue de la méthode ericksonnienne sur bon nombre de plans.

D’abord, la nouvelle hypnose adopte une forme participative, contrairement à celle ericksonnienne. En effet, l’hypnose développée par Erickson laisse entendre au sujet qu’il a son libre arbitre, mais cette liberté est très encadrée. En revanche, l’hypnothérapeute qui adopte la nouvelle hypnose nécessite que son patient soit créateur de la séance, il choisit ses souvenirs, les images, il fait appel à son imagination. Ainsi, bien que la nouvelle hypnose ait hérité de certaines techniques du travail éricksonnien, c’est une version évoluée. Dans son application, toute directivité est abandonnée volontairement. Le patient s’assoit dans un fauteuil confortable et accompagné d’une musique douce, il devient le maître de son voyage intérieur. Ce qui n’empêche pas le praticien de guider la séance, en gardant tête les objectifs de son patient.

En outre, la nouvelle hypnose proscrit les prescriptions d’amnésie, les suggestions post-hypnotiques (ce qui était le cas de l’hypnose de Milton Erickson). Enrichie par la PNL, elle peut servir de démarche de coaching et de développement personnel. La méthode de la nouvelle hypnose figure parmi les formes d’hypnoses thérapeutiques les plus pratiquées aujourd’hui.

L’hypnose spirituelle

L’hypnose spirituelle a été reconnue à travers le monde grâce aux recherches de certains spécialistes tels que le Dr Brian Weiss, le Dr Michael Newton et le Dolores Cannon. Dolores Cannon fût une hypnothérapeute spécialiste des régressions dans les ''vies antérieures’’ et qui se spécialise dans la récupération et le catalogage des "Connaissances perdues". Ses travaux remontent aux années 60. Elle s'est spécialisée dans la thérapie basée sur les vies antérieures depuis 1979. Cette approche constitue l’une des nouvelles méthodes d’hypnose axées sur le développement personnel et la compréhension élargie de soi. On peut citer 2 autres déclinaisons issues de ces travaux, et ayant des similarités : l’hypnose transpersonnelle et l’hypnose quantique.

L’hypnose humaniste

Cette méthode fût développée par Patricia et Olivier Lockert. Ce dernier est aussi président de l’Institut français d’hypnose Ericksonienne. L’hypnose humaniste a été développée à partir des années 2000 et constitue également une variante de l’hypnose Ericksonienne. Elle se distingue par sa thérapie qui s’intéresse directement à la grande conscience (ou conscience majuscule). Le patient est pleinement conscient de l’expérience. L’hypnothérapeute est un guide, il conduit le patient à une perception élargie de lui-même. L’écoute thérapeutique peut aussi être un outils utilisé pendant la séance, le patient bénéficie d’une sérénité durable et d’une impression de paix.

L’hypnose humaniste convient à toute personne, surtout à celles qui se montrent parfois réticentes à l’hypnose classique.

L’hypnose transpersonnelle

Cette technique est spécialisée dans la régression dans la vie actuelle, l’exploration ''d’autres vies'' ou ''vies antérieures'' et la communication avec la Conscience Supérieure, cette partie de nous qui sait tout de nous. De ce fait, elle fait appel à une thérapie énergétique qui permet d’aller au-delà de la personnalité. Cette méthode induit un état d’hypnose qui permet une expansion de conscience. C’est pourquoi la personne qui consulte est sollicitée tout au long de la séance. Il n’y a pas de perte de conscience ou d’endormissement. La praticien est le guide de ce voyage intérieur. Cette pratique s’appuie aussi sur l’outil de l’écoute thérapeutique.

L’hypnose régressive travaille les libération émotionnelles ou énergétiques, les traumatismes hérités des ancêtres (mémoires transgénérationnelles), et apportent des réponses aux questionnements spirituels (sens de vie, liens d’âmes et contrats d’âmes, dons, etc.). Il n’est pas nécessaire d’avoir des croyances particulières pour vivre cette expérience, il faut juste ETRE et accueillir ce qui vient. L’imagination, les rêves, les intuitions, sont des modes de communication de l’âme.

Cette méthode convient aussi aux personnes qui ont un mental trop envahissant pour être en état d’hypnose car elle peut être pratiquée avec un surrogate (médium faisant la séance à la place de la personne qui consulte).

L’hypnose quantique

L’hypnose quantique constitue une forme d’hypnose spirituelle qui se base sur les lois fondamentales de la physique quantique. Une séance d’hypnose quantique est un voyage en conscience vers la solution et la libération.

Contrairement à l’hypnose transpersonnelle, la méthode de l’hypnose quantique ne relève pas d’une régression. Le thérapeute quantique accompagne son patient sur la meilleure ligne de temps en guidant son esprit. Par ailleurs, l’hypnose quantique n’exige aucune croyance de la part du patient. Elle permet de mieux comprendre l’existence du patient et de pouvoir développer ses potentiels.

En définitive, on observe que les méthodes d’hypnoses se distinguent les une des autres par leurs techniques thérapeutiques et leurs objectifs divers. Les besoins de l’homme changent au fil du temps, de plus en plus rapidement. Ce qui amène les psychothérapeutes à développer de nouvelles approches qui se révèlent plus adaptées en fonction de leur développement personnel et spirituel.

Contrairement à certaines croyances, l’hypnose ne nécessite aucun don spécial ni connaissance magique. Oubliez l’hypnose spectacle où les participants font la poule ! Aujourd’hui, les techniques d’hypnose sont utilisées par les meilleurs médecins, thérapeutes, dentistes, etc..

En bref :

- Hypnose Classique : essentiellement pour travailler sur le corps (anesthésies) et pour des problèmes dont les racines ne sont pas trop profondes ;

- Hypnose Ericksonienne : outil "passe-partout", le plus utilisable en thérapie au quotidien, essentiellement dans le domaine de la santé ;

- Nouvelle Hypnose : mêmes soins que l'Hypnose Ericksonienne avec une dimension humaine, la qualité de vie au quotidien de la personne, la réalisation de ses rêves ;

- Les hypnoses Spirituelle, Humaniste, Transpersonnelle, Quantique : traitement de chaque problème ou situation en Conscience, c'est-à-dire par soi-même, guidé par le thérapeute, sans perte de conscience, et en tenant compte du sens de ce qui nous arrive. Les domaines traités sont identiques aux autres formes d'Hypnose, et touche aussi la dimension existentielle et spirituelle de la vie de la personne (raison de vivre, "mission", deuils, maladies lourdes, etc.).

Faites l’expérience du voyage en soi avec l’Hypnose Transpersonnelle® :

  • Mail : hypnosetranspersonnelle35@gmail.com

  • Web : https://www.tempssuspendu-massage.com

  • Facebook https://www.facebook.com/cecile.massages/



1
2